QU'EST-CE QUI VA RESTER QUAND LE ROCK'N'ROLL AURA CESSE D'EXISTER ? (Lyrics)
de Jean-Patrick Capdevielle

Moi, j'fais le poète, on peut m'voir à la télé,
J'suis l'oeil de v'lours dans l'fond du poumon d'acier.
Parait qu'il faudrait que j'devienne un peu plus sage,
Si j'veux qu'personne meure de rage.

J'entends les pleurs du troupeau des Saint-Bernard,
J'entends dire que mon train va finir en r'tard.
Faut croire qu'j'ai jamais fait grand chose pour plaire,
Tout l'monde aim'rait m'voir parterre ;
J'suis pas près d'me laisser faire !

Qu'est-ce qui va rester, quand le rock'n'roll aura cessé d'exister ?
Dites-moi, qu'est-ce qui va rester, si vous l'tuez ?

J'aurais sans doute pas mon habit d'milliardaire,
Le jour où j'irai bousculer Lucifer.
Y aura p't'être pas d'nain pour pleurer sur ma p'louse,
La mort s'ra pas trop jalouse.

J'entends les critiques vomir leurs somnifères,
J'plonge comme un pavé, dans la mare aux sorcières.
Les juges des élégances voudraient qu'j'avale mon rire,
J'crois qu'j'aurais qu'une chose à dire, le soir du bal des vampires,

Ca s'ra :
Qu'est-ce qui va rester, quand le rock'n'roll aura cessé d'exister ?
Dites-moi, qu'est-ce qui va rester, si vous l'tuez ?
Oh oh oh, oh oh oh, oh, na, na, na, si vous l'tuez...
Oh oh oh, oh oh oh, oh

Sois pas trop triste,
Le bout d'la piste,
C'est seulement quand y a plus rien qui existe,
Y a qu'les épouvantails qui ont jamais froid.
Hé go !

Pont musical (harmonica et guitare)

Moi j'ai toujours été dans l'équipe des nuits,
J'ai passé du rouge au mur des rues d'l'ennui,
J'ai vu d'un peu trop près toutes les mascarades,
Faut bien qu'y en ait qui s'évadent.

Chaque fois qu'un clown croit qu'il a quelqu'chose à dire,
Faut pas trop compter sur moi pour lui sourire.
Si la seule mode, c'est d'être couleur camouflage,
J'crois qu'j'préfère revendre ma rage, je m'ferais chanteur au chômage, cette fois !

Qu'est-ce qui va rester, quand le rock'n'roll aura cessé d'exister ?
Dites-moi, qu'est-ce qui va rester, si vous l'tuez ?
Na, na, na, si vous l'tuez...
Dites moi, qu'est-ce qui va rester ?