Elle est comme personne (Lyrics)
de Jean-Patrick Capdevielle

Elle parle jamais d'hier pour elle demain c'est trop loin
elle peut pas tomber ya rien qui la protège
c'est juste une collectionneuse de sortilèges
à minuit quand tous ses bracelets sonnent
elle est comme personne
 
quand le soleil qui plonge à la fin du jour s'élance
en reflets chiffonnés noués sur ma vitre
la buée de sa bouche enfievrée m'évite
même le silence me crie abandonne
elle est comme personne
 
hum écoute un peu mes mots
t'en vas pas petite
toutes mes forces me quittent
j'ai jamais voulu te voler
ni t'arracher
les haillons, les larmes et les chaînes
de tout ce que t'app'lais
ta liberté
 
j'ose pas me regarder dans l'eau que ses mains retiennent
elle dit :  "De quoi t'as peur ?" et mon orgueil explose
les portiers de ma raison se sauvent
le jeu de ses doigts m'emprisonne
elle est comme personne
 
quand tout l'monde est courbé sous le vent des fausses nouvelles
quand les écrans des théoriciens malades
vomissent leurs mots venin, elle s'évade
quand le vent muet tourbillonne
elle est comme personne
 
moi j'avais seul'ment connu deux ou trois nuits clandestines
et soudain mes passions soldées carillonnent
ma cour est vide et mon escalier résonne
elle reprend jamais les pleurs qu'elle me donne
elle est comme personne
 
elle a jamais d'mandé l'brouillard de mes serments vides
et quand j'ai mal j'me plains pas d'la brûlure
j'suis venu seul à g'noux devant sa serrure
quand mes derniers espoirs plafonnent
elle est comme personne.