Zigzag (Lyrics)
de Jean-Patrick Capdevielle

Ça commence dans le vague
T'ouvres à peine les yeux
C'est déjà la sale blague
L'infirmière a l'air nerveuse
Faut pas trop traîner dans ta couveuse

Le bruit court qu'elle t'a joué des tours Pas besoin d'un docteur pour voir que t'as pas peur Même ta maman divague, Ton berceau va faire quelques zigzag

T'as pourtant le nombre de jambes
Et le nombre de bras qu'il t' faut
Les gens qui te connaissent pas bien
Te trouveraient même plutôt beau
Moi le seul truc qui m'embête
C'est ce qu'il y a dans le fond de ta tête La terre a pas l'air trop prête Tant-pis pour toi petit, t'y peux rien T'es poète.

Dès l'école, t'as pris ton envol
Pas de raisons pour que tu touches un jour le sol Ton siècle a des pantoufles Et toi tu bailles pendant qu'il s'essouffle

Le bon Dieu fait pas tout ce qu'on veut, Ton voisin comprend ce que tu dis quand il peut Si tout le monde croit que t'as tort Suffit de crier juste un peu plus fort

Devenir un Monsieur bien
C'est peut-être pas ta terre promise
Tu comprends pas très bien
Ce que tu fais sur les marches d'une église

Le temps que durera la fête
Tout dépend de ce qu'il a dans ta tête
La terre sera peut-être jamais prête
Tant-pis pour toi petit
T'y peux rien t'es poète.
Poète

Zigzag
Ça se finit dans le vague
T'as fermé les yeux
Tant pis pour la sale blague
L'infirmière est nerveuse
Elle aime pas trop les lampes en veilleuse

Le bruit court que c'est chacun son tour Pas besoin d'un docteur pour voir Qu'ils ont tous peur Tout le monde , sauf toi, divague Ton cercle, hé, a fait plus d'un zigzag.

T'as pourtant le nombre de jambes
Et le nombre de bras qu'il t' faut
Les gens qui te connaissent pas bien
murmurent, le voilà beau

T'as passé toute une vie caché dans le fond de ta tête La terre était jamais prête Tant-pis pour toi petit T'y peux rien t'es poète Poète, Poète..